Comment transformer la SNCF, plus marquée par une culture d’antagonisme que du compromis ?

Share on linkedin
Share on twitter
Share on facebook
Share on email
Jean-Pierre Farandou Président directeur général de SNCF

Le lundi 13 décembre 2021

Invité

Jean-Pierre Farandou, Président-directeur général de la SNCF

Quelques mots sur l'événement

Comment transformer la SNCF, plus marquée par une culture d’antagonisme que du compromis ?

Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF, s’est exprimé au sujet de la transformation de la SNCF. Face à la concurrence accrue, la transition écologique et la transformation digitale, comment embarquer les équipes dans des projets nécessaires à la survie de l’entreprise ?

Jean-Pierre Farandou met en avant la nécessité de dépasser la lutte permanente pour une culture du compromis. Ce changement passe par le maintien d’un dialogue social transparent entre les parties prenantes. La difficulté est de trouver un équilibre entre des volontés antagonistes. Les syndicats jouent un rôle essentiel pour faire remonter les inquiétudes des salariés et donner du sens à la négociation. La direction est garante des enjeux économiques et de la vision de l’entreprise. Le compromis implique d’éviter les abus d’un côté comme de l’autre pour trouver des solutions qui bénéficient à tous les concernés.

Ainsi, le dialogue et la transparence permettent de rassurer les parties prenantes. En créant un climat de confiance qui va dans les deux sens, les salariés trouvent leur place et leur intérêt dans la vision commune promulguée par la direction. La prise de décision, justifiée par un discours responsable, rencontre moins de résistances de la part des équipes.

Le but de Jean-Pierre Farandou ? Faire de la SNCF un groupe mondial de mobilité durable pour les voyageurs et les marchandises.

Vidéo de l'intervention de Jean-Pierre Farandou

Photos